• Un très joli petit oiseau, fin et coloré, qui fréquente aussi notre célèbre 3***. A-t-elle les yeux maquillés à l'égyptienne ou bien préfère-t-elle garder l'anonymat en venant masquée à moins que ce ne soient les dernières RayBan à la mode ?



    7 commentaires
  • Ces fils honnis peuvent quand même aussi se révéler utiles pour autre chose que transporter l'électricité (dont j'aurais par ailleurs beaucoup de mal à me passer).


    Quelle noblesse dans le port de tête pour cette buse variable.

    Toujours une photo peu nette car prise à travers la vitre. On a beau être une buse on n'en est pas moins extrêmement timide. Un couple a élu domicile derrière chez moi et chaque printemps j'assiste à leur vol nuptial puis aux leçons de vol des jeunes. C'est un spectacle magnifique.

    8 commentaires
  • Gros bec casse-noyaux - Coccothrauste coccothrauste.

    Comme dit oiseaux.net il est farouche. Un simple mouvement derrière la fenêtre du bureau pour aller chercher l'appareil l'avait déjà fait fuir une première fois.

    Les photos sont peu nettes parceque prises à travers la vitre (pas très propre ) de la porte d'entrée. Mais j'ai réussi à l'avoir sur toutes les coutures.

    Qui dit qu'il ne se passe jamais rien à la campagne.







































































    12 commentaires
  • Mon préposé aux restos du ciel (Coluche me pardonnera) rouspète car nos clients ailés, petits et gros, et notre client poilu, vident les mangeoires chaque jour. Perfide il m'a lancé que si je continuais à lui faire nourrir tous ces pique-assiettes ils mangeraient toutes les chenilles au printemps et que je n'aurai pas de papillons cet été.

    Dis pourquoi je peux pas tout avoir : Les chats, les oiseaux ET les papillons ? Pourquoi dans la vie il faut toujours choisir alors que choisir c'est exclure ?

    Du coup je vois d'un moins mauvais œil le fait que Mimi en dévore quelques uns. Après tout il sauve des papillons en faisant ça.




    12 commentaires
  • A-t-il déjà épuisé tous les glands que lui offrent les chênes de la forêt ou bien trouve-t-il plus commode de venir se nourrir à la table commune ? Toujours est-il que notre voisin le geai des chênes (Garrulus glandarius) vient déjà se restaurer chez nous.

    Très farouche nous le voyons généralement beaucoup plus tard dans la saison et lorsqu'il fait très froid. C'est un très bel oiseau mais qui malheureusement a un cri strident assez désagréable.

    Comme il est trop gros pour les mangeoirs il attendait dessous que les mésanges et autres sitelles et pinsons fassent tomber des graines. Bon bougre, le grand père lui en a déposé un peu par terre dans le chemin. Gare à Minouchet !



    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique